Bien

Certes, les connaisseurs et les simples passionnés de grâce équine se retrouveront plongés dans le banquet visuel présenté à travers l'objectif d'Eugenio Garcia lors d'un récent séjour au Rancho San Miguel niché dans les paysages luxuriants de La Guácima.

Plongez tête baissée dans le récit encapsulé dans chaque image, racontant la vitalité palpitante et le rythme synchronisé de « doma vaquera con garrocha ». Ce ballet équestre, légué aux horizons latino-américains par les pionniers espagnols, danse avec vibrante au cœur du Costa Rica, racontant des histoires tissées à partir des fils d'un riche héritage culturel et de la camaraderie primitive partagée entre l'homme et le cheval.

Apparu initialement comme une technique d'entraînement rudimentaire conçue dans les régions pastorales pour conditionner les équidés de travail, le dressage vaquera con garrocha s'est progressivement transformé en un ballet de sophistication et de fluidité symbiotique entre le cavalier et sa fidèle monture. Les arcanes de cette forme éclatent dans la chorégraphie méticuleuse régie par des cadences précises, des transitions fluides et des signaux nuancés, incarnant le zénith de l’unité réalisable au travers de saisons incessantes de dévouement et de labeur.

La garrocha, bâton allongé orné d'un crochet à son extrémité, introduit une dimension supplémentaire de complexité à cette tapisserie vivante. Sa manipulation habile exige du cavalier une apothéose d'équilibre et de coordination, favorisant un canevas de manœuvres complexes incluant la récupération d'objets et le guidage du bétail, résonnant alors que la poésie visuelle de l'habileté pure se cristallise à travers le prisme de ce vénérable outil.

Au royaume de l'équitation garrocha, la minutie règne en maître. Un symposium de contrôle absolu sur la cinétique personnelle s'associe à la compréhension empathique des mouvements du cheval, favorisant une entité harmonieuse résonnant de grâce. Ici, chaque geste trouve son écho et chaque intention résonne avec une synergie fluide, articulant une danse céleste où le cheval et le cavalier respirent comme un seul, incarnant l'incarnation de l'équilibre et de l'élégance.

En effet, ce ballet équestre va au-delà d’une simple démonstration de prouesses physiques. Il devient un profond hommage, un hymne à la riche tapisserie de l’histoire enracinée dans le battement de cœur ancestral des régions où elle habite. Ici, l'essence vibrante des communautés pastorales trouve une représentation vibrante, un lien où les traditions centenaires de l'équitation se fondent harmonieusement avec l'art quotidien de la maîtrise de l'élevage, transmis de génération en génération niché dans l'étreinte rustique de terres vibrantes de la symphonie de la vie.

En s'engageant sur la voie du dressage de cow-boy garrocha, les cavaliers forgent un pont vivant vers des époques révolues, embrassant l'héritage de leurs ancêtres qui ont défendu les compagnons équins comme confidents essentiels dans les efforts couvrant le transport, l'élevage du bétail et l'apprivoisement de la vaste domination des paysages de ranch historiques. À travers cette discipline, une résonance avec des rythmes primitifs et des vocations ancestrales résonne avec persistance, insufflant la vie aux traditions séculaires des sphères contemporaines.

Ancré dans le pittoresque Rancho San Miguel de La Guácima, un effort dynamique s'épanouit avec ardeur pour protéger et propager la forme d'art exquise de ce dressage spécifique. Alors que les saisons des croisières annoncent des expositions rayonnantes d’affichages évocateurs, les spectateurs se retrouvent pris au piège dans la chronique visuelle d’une lignée vibrante capturée avec une ardeur révérencieuse.

Voyagez avec Eugenio Garcia à travers ses histoires visuelles tissées avec dévouement et révérence, où chaque capture vous plonge plus profondément dans un monde en résonance avec la tradition, la maîtrise et la belle complexité de la « doma vaquera con garrocha ». Plongez-vous dans un ballet à la fois intemporel et transcendant, où la danse primitive de l'homme et du cheval s'unit dans une représentation spectaculaire de la richesse artistique et culturelle, témoignage vivant d'un héritage ininterrompu, vibrant et résonnant dans le cœur palpitant du Costa Rica.

1. Dressage de cowboy avec perche

2. Quintus monté par le cavalier Juan Rodríguez

3. Entraînement de chevaux espagnols lors d'un spectacle équestre au Rancho San Miguel

4. Dompteur et cheval espagnol

5. Le garçon Thiago Ríos, prodige du dressage, est escorté par son père lors d'un concours hippique au Rancho San Miguel

6. Dompteur et cheval espagnol

Cliquez pour agrandir la bio espagnole

Photographe Eugenio Garcia

Il est photographe professionnel indépendant depuis de nombreuses années et une grande partie de son travail a été J'ai pris des photos d'architecture, d'événements et de produits. Sa passion pour la photographie a commencé à l'âge de 15 ans lorsque son père lui offre son premier appareil photo. Plus tard, il a suivi la photographie cours à l'Université du Costa Rica et à l'école de cinéma ESRA en France. Son personnel un travail artistique est réalisé axé sur les genres de la photographie de rue (principalement en noir et blanc) et la photographie de paysage. Il a réalisé plusieurs expositions photographiques individuelles à des lieux tels que le Théâtre National, le Salon VIP de l'Aéroport Juan Santamaría ou le Maison présidentielle. Il a également participé à diverses expositions collectives. Certains de ses des photographies ont été publiées dans des livres et des journaux.

Liens:

SITE INTERNET
FLICKR
INSTAGRAM
FACEBOOK

Merci d'avoir partagé la vidéo

Cliquez sur l'icône en bas à droite (carré) pour afficher en plein écran le magazine numérique

Profitez des belles photos

poster un commentaire

4 + 1 =