Bien

Lancement du Bandaro

Le capitaine Paul Watson « a remporté une victoire de propagande sur le Japon après avoir appris qu'il avait acheté son nouveau navire anti-baleinier au gouvernement japonais, apparemment à son insu.

  • Le Gardien du 11 décembreth 2012.

 

Ce fut un coup incroyable en 2012. Non seulement nous achetons

hassé le Seifu Maru mais un équipage japonais a livré le navire à Cairns où il a été remis à mon équipage et renommé le Sam Simon.

 

Le gouvernement japonais était furieux qu'un navire gouvernemental japonais devienne un navire anti-baleinier et il a déclaré que cela ne se reproduirait plus.

 

Mais cela s’est effectivement reproduit. 

 

Le Guardian a rapporté le 11 décembreth, 2012 : « Pour aggraver l'embarras du Japon, le navire de 184 pieds était auparavant amarré à Shimonoseki, qui abrite la flotte baleinière de l'Antarctique du pays, après avoir été retiré par l'agence météorologique en 2010. »

 

Douze ans plus tard, la Fondation Capitaine Paul Watson a acheté le navire de patrouille des pêches du gouvernement japonais de 212 pieds. Arasaki enregistré à Tokyo.

 

Nous avons créé une entreprise aux États-Unis et une autre en Corée du Sud et avons réalisé l'achat grâce à la générosité de mon ami et partisan de longue date John Paul DeJoria.

 

Nous avons changé le nom en Nouvel horizon l'a mis sous pavillon temporaire de la Mongolie et a embauché un équipage japonais pour livrer le navire à Busan, en Corée du Sud. De là, le navire est parti pour Hobart, en Tasmanie en Australie et est arrivé le 1er mai.st 2024.

 

La raison de cet achat est en prévision du retour de la flotte baleinière japonaise dans le sanctuaire baleinier de l'océan Austral. Nous devons être prêts à retourner dans les eaux reculées et hostiles au large des côtes de l’Antarctique pour intercepter et mettre fin une fois de plus aux activités baleinières illégales de la flotte baleinière japonaise.

 

Et pourquoi pensons-nous que le Japon retournera dans l’océan Austral pour reprendre ses activités baleinières controversées et illégales ?

 

Parce qu'ils ont retiré le Nishin Maru leur ancien navire-usine baleinier et l'a remplacé cette année par le nouveau navire-usine Kangei Maru il n’y a qu’un seul objectif pour un grand navire-usine baleinier à longue portée : le sanctuaire des baleines de l’océan Austral.

 

Le Kangei Maru vient de terminer ses essais en mer. Il sera prêt à retourner dans l’océan Austral d’ici la fin de l’année 2024.

 

Au cours des deux dernières années, deux navires harponneurs japonais Yushin Maru N.2 et Yushin Maru n°3 ont effectué des recherches non létales dans l'océan Austral en comptant les rorquals communs et les petits rorquals. Enfin, mes communications officieuses avec les journalistes japonais ont donné toutes les indications que le Japon a l'intention de revenir pour reprendre la chasse aux baleines.

 

Après notre campagne de l'été 2024 en Islande pour bloquer les opérations baleinières illégales ciblant les rorquals communs, une espèce en voie de disparition, je déplacerai notre navire vers le John Paul DeJoria de l'Atlantique Nord à l'Australie afin que nous soyons en mesure de contrer les aventures illégales de massacre de baleines dans l'océan Austral par le Japon avec deux navires rapides à longue portée.

 

En 2014, la Cour internationale de Justice de La Haye a statué que les opérations baleinières du sanctuaire baleinier de l'océan Austral du Japon étaient illégales. Le Japon a respecté la décision pendant un an, puis a repris ses opérations illégalement en 2016. En 2019, le Japon a annoncé qu'il ne retournerait pas dans l'océan Austral. Certains écologistes ont salué cela comme une victoire, mais je savais qu'il s'agissait d'un sursis temporaire et mes inquiétudes ont été justifiées par l'annonce du Japon selon laquelle il construisait un navire-mère de remplacement pour la flotte baleinière. Il était évident pour moi que la principale raison pour laquelle le Japon a abandonné ses activités baleinières en 2019 était que le Nisshin Maru, leur navire-usine vieillissant n'était plus adapté à cette tâche. Il a dû être remplacé et il l'est maintenant par le nouveau Kangei Maru.

 

Nous ne retournerons pas dans les mers du Sud en novices. La plupart des membres de mon équipage seront des vétérans de Whale Wars avec de nombreuses expériences acquises lors des nombreuses campagnes annuelles entre 2005 et 2015.

 

Au cours de cette décennie de campagnes, les quotas de baleines japonaises ont été réduits chaque année et au total, plus de 6,500 XNUMX baleines ont été sauvées des harpons japonais.

 

Ce fut une longue campagne dangereuse et fastidieuse qui a abouti à des poursuites judiciaires au Japon et à mon inscription sur la liste rouge d’Interpol pour l’accusation de « complot en vue d’entrer sans autorisation sur un baleinier ». La notice rouge m'a obligé à fuir l'Allemagne et à voyager à l'autre bout du monde sans aucun papier pour rejoindre mon navire le Steve Irwin au large des Samoa américaines en novembre 2012. En 2013, j'ai été contraint à l'exil dans les îles du Pacifique Sud pendant six mois. avant d'être autorisé à retourner aux États-Unis par le secrétaire d'État américain John Kerry.

 

Pendant les onze années pendant lesquelles je suis resté sur la notice rouge, je n'ai pu commander aucun de nos navires et des personnes en qui j'avais confiance ont profité de la situation pour me retirer de l'organisation et pour saisir et contrôler tous les actifs et les navires. Ce qui est encore plus scandaleux, c'est qu'ils ont complètement abandonné nos objectifs et nos stratégies pour faire évoluer l'organisation vers une position dominante plus médiocre, en me reprochant d'être trop conflictuel et trop controversé, ce qui était précisément ce qui avait fait de notre mouvement le succès qu'il est devenu.

 

Avec l'arrivée de notre nouveau navire, le Bandaro, nous avons signalé qu’après deux ans, nous sommes de retour et prêts à affronter pour de bon les baleiniers du Sanctuaire baleinier de l’océan Austral.

 

Nous recrutons actuellement du soutien pour la Fondation Capitaine Paul Watson pour affronter les baleiniers islandais cet été et en décembre 2024, nous repartirons dans l'océan Austral pour intercepter, affronter et engager la flotte baleinière japonaise.

 

Les baleines ont désormais retrouvé leur marine. 

Plus d'articles connexes

Logos du capitaine Paul Watson
Saison des baleines au Costa Rica

poster un commentaire

+ 78 = 79